La photographie est un sujet qui a entretenu

des relations difficiles et opaques avec l’art

 

Définir la photographie et la classer dans un mouvement n’est pas si simple. Elle est considérée comme un procédé mécanique et scientifique permettant de capter la « réalité visible ». Cependant, avec une avancée technologique et une meilleure accessibilité à un appareil photographique, ainsi que la volonté de partager sa vision, la photographie trouve finalement sa place dans l’Histoire de l’Art.

Nous vivons aujourd’hui dans un monde ou les téléphones portables sont tous équipés d’un appareil photo…, pourtant, au début du XXe siècle, la photographie dépendait d’une certaine connaissance, de plusieurs réglages, d’un matériel précis, et surtout de moyens pour développer les images et rendre cette pratique viable.

Passer du dessin, ou de la reproduction manuelle telle que la peinture, à un outil mécanique était un grand pas en avant dans l’Histoire de l’Art car, contrairement à une peinture ou un dessin qui peut être produit et imaginé dans un atelier, la photographie est un moyen de « capturer l’instant »…, une perception…, une « présence » à un endroit précis et dans un temps précis…

D. Deboulle

 

 

Photographie – Thierry E. Garnier | Jérusalem – L’Esplanade des mosquées – Le Dôme du Rocher est le troisième lieu saint musulman après La Mecque et Médine. La Tradition reconnaît dans ce même rocher le mont Moriah, le massif montagneux sur lequel Abraham monta avec son fils Isaac afin de l’offrir à Dieu en sacrifice, puis sur lequel furent bâtis successivement les Temples de Jérusalem (le Temple de Salomon et le temple dit « d’Hérode »).

 


 

Photographie – Thierry E. Garnier | Castel Del Monte (Italie-Pouilles) – Château octogonal de Frédéric II de Hohenstaufen (1194-1250) – Photo prise à l’intérieur de la cour centrale du château au solstice d’été. – (L’édifice a été inscrit à l’inventaire des monuments nationaux italiens de 1936 à 2010 et se trouve sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1996).

 

Direction artistique Thierry E. Garnier | Photographie Michel Ferdani – Notre-Dame de la Garde (Marseille), vue de l’Angélus, lors de la pleine lune du solstice d’hiver du mois de décembre 2016. – C’est la première fois, depuis 1948, que la lune se trouve ainsi au dessus de Notre-Dame de la Garde. Au cours de cette nuit, la lune, encore appelée « super lune », apparaît au regard de l’observateur 14% plus grosse et 30% plus brillante qu’à l’accoutumée. Ce rare phénomène astronomique se reproduira à nouveau, avec une telle intensité, le 25 novembre 2034.

 


 

Digital art – Thierry E. Garnier | Illustration réalisée pour une couverture de livre publiée aux éditions Arqa. Ouvrage de Myriam Philibert, intitulé : « Le Mythe des Déesses mères – Féminin sacré et Tradition primordiale ».

 


 

Photographies – Thierry E. Garnier | Château de Montségur au solstice d’été, le 21 juin 1995, à 6 heures et 10 minutes. À cette seule et unique date de l’année, un faisceau lumineux, au soleil levant (nord-est), illumine d’un seul trait de lumière le château et traverse de part en part, d’est en ouest, les meurtrières très étroites (20 centimètres), parfaitement alignées du donjon. (1 – meurtrière est – 2 – meurtrière ouest). Ce phénomène solaire a été décrypté et parfaitement analysé par l’historien du Catharisme Fernand Niel (1903-1985), dans son ouvrage « Les Cathares de Montségur ».

 


 

Photographie – Thierry E. Garnier | Site de Gizeh – Le Sphinx et la Grande pyramide de Khéops – Photo prise à l’équinoxe de printemps (21 mars 1999), lors de l’alignement parfait du soleil, de la pyramide, et du Sphinx. Ce phénomène d’alignement solaire sur le site ne se produit que deux fois par an, pour chaque équinoxe.

 

 

Photographie – Thierry E. Garnier | Camargue – Flamants roses – Plage de Piémanson.

 


 

Digital art – Thierry E. Garnier | Illustration réalisée pour une carte postale (éditions Arqa). « Mémoires vives, jardins de soi, lovés dans du papier de soie. »

 

 

Homme-oiseau

« Pas d’aile, pas d’oiseau, pas de vent, mais la nuit, rien que le battement d’une absence de bruit. »

Proverbe Touareg

Caillou peint représentant un « homme-oiseau » tenant dans sa main « l’œuf du Monde ».

  • Île de Pâques, 400 ans après J.-C.