De l’art en général et de la sculpture en particulier

« Je crois que l’art est la seule forme d’activité par laquelle l’homme en tant que tel se manifeste comme véritable individu. Par elle seule, il peut dépasser le stade animal, parce que l’art est un débouché sur des régions où ne domine ni le temps, ni l’espace. »

Marcel Duchamp

 

 

« Depuis des années, je n’ai réalisé que des sculptures qui se sont offertes tout achevées à mon esprit ; je me suis borné à les reproduire dans l’espace sans y rien changer, sans me demander ce qu’elles pouvaient signifier. […] Rien ne m’est jamais apparu sous la forme de tableau, je vois rarement sous la forme de dessin. Les tentatives auxquelles je me suis livré quelquefois, de réalisation consciente d’une table ou même d’une sculpture ont toujours échoué. […] L’objet une fois construit, j’ai tendance à y retrouver transformés et déplacés des images, des impressions, des faits qui m’ont profondément ému (souvent à mon insu), des formes que je sens m’être très proches, bien que je sois souvent incapable de les identifier, ce qui me les rend toujours plus troublantes… »

Giacometti – Revue Minotaure, 1933.


 

 

MÉCAMORPHOSE | 1 | Le cabinet des vanitésTeg © 50 x 65 x 28 cm.

 


 

« La Queste du Graal ne se fera pas sans moi. »

Jacques Cœur

 

Sculpture | Croix du Temple Gravure lapidaire d’une borne templière dans une pierre de Toulouse – Teg © 30 x 15 x 50 cm.

 


 

MÉCAMORPHOSE | 2 | Icare – L’homme-oiseausculpture 20 x 30 x 40 cm. – Teg ©

 


 

MÉCAMORPHOSE | 3 | Le testament d’Icaresculpture 40 x 40 x 60 cm. – Teg ©

 


MÉCAMORPHOSE | 4 | Rhinofarenheit – Moulage d’art à partir de la sculpture originale – Sculpture en terre – 40 x 40 x 60 cm – (Tirage à 5 exemplaires). – Teg ©

 

 

« Le concept de « mécamorphoses » s’est imposé à moi assez rapidement, lors de mes premiers travaux en sculpture. Il est né – fondamentalement – du fait assez explicite qu’en utilisant, de bric et de broc, des matériaux divers agglomérés à la « Terre » (glaise), j’ai pu aisément rejoindre une sorte de métaphysique des artefacts qui m’a poussé dans mes derniers retranchements – conjuguant dès lors la profondeur des catacombes à la lumière du ciel étoilé… »

Thierry E. Garnier

 


MÉCAMORPHOSE | 5 | Vénus d’Allauch – Moulages d’art à partir de la sculpture originale – Sculpture en terre – 15 x 20 x 30 cm – (Tirage à 33 exemplaires). – Teg ©

 

Identités déchirées

 

« Avec cette nouvelle exposition de Thierry E. Garnier, nous retrouvons ses vénus primitives, bleues ou ocres, aux sexes interrogateurs, un hommage à Cézanne et un autre au cri de Munch. Les éléments nouveaux du travail de Teg sont une série de portraits qu’il reconnaît comme autant d’esquisses à l’autoportrait, citant Oscar Wilde : « Tout portrait qu’on peint avec âme est un portrait, non pas du modèle, mais de l’artiste ». Placés dans des ovales, forme géométrique convenue des portraits d’autrefois, des éléments caractéristiques d’artistes du Passé viennent façonner un nouveau visage. Giacometti croise l’Égypte, berceau et source de la figuration occidentale, Delaunay nous fait un clin d’œil, tandis que discrètement Picasso se fait place, incontournable. Nous sommes ce que nous avons vu semblent dire les peintures de Thierry E. Garnier. »

(…)

M. J. M. – Revue « Al Dante » – Numéro 6 | Chris Lorenzi – Galerie « Bleue comme une orange ».

 


MÉCAMORPHOSE | 6 | Le grand guerrier Djémé – Art africain Mali, 1940, et compression – Sculpture en terre – 17 x 17 x 20 cm. – Teg ©

 


 

MÉCAMORPHOSE | 7 | François Villon – Prince des pendus Sculpture en terre – 40 x 40 x 40 cm. – Teg ©